Prévenir l’obésité et les troubles de l’alimentation chez un adolescent, c’est possible !


Les parents doivent se concentrer sur un mode de vie sain et équilibré pour leurs enfants au lieu de se concentrer sur le poids, ou un régime, afin de prévenir l’obésité et les troubles alimentaires chez les adolescents, disent les nouvelles lignes directrices de l’American Academy of Pediatrics.

Ces dernières ont été élaborées en réponse à la préoccupation croissante au sujet de l’utilisation de méthodes malsaines par les adolescents afin perdre du poids. Des méthodes rapides et substantielles de perte de poids peuvent déclencher des conséquences médicales telles que la fréquence cardiaque instable. De plus, les adolescents en dernière année du collège qui mangent malsain, sont trois fois plus susceptibles que leurs pairs d’être en surpoids en fin de lycée.

Pixabay

« Les preuves scientifiques démontrent de plus en plus que, pour les adolescents, les régimes alimentaires sont une mauvaise nouvelle », a déclaré l’auteur principal Neville Golden, professeur à l’Université de Stanford en Californie. Les régimes de comptage des calories peuvent priver les adolescents en pleine croissance de l’énergie dont ils ont besoin et conduire à des symptômes de l’anorexie mentale, ce qui peut même mettre leur vie en danger. Les parents et les médecins ne devraient pas encourager les régimes amaigrissants, et devraient éviter de «parler de poids» en commentant leur propre poids ou le poids de leur enfant.

Pixabay

Au lieu de cela, les parents devraient aider leurs enfants à développer une image corporelle saine, en les encourageant à avoir une alimentation équilibrée et à s’exercer pour une bonne condition physique, et pas pour la perte de poids, les chercheurs ont déclaré. En outre, ils ne devraient également jamais taquiner les adolescents sur leur poids. Les commentaires négatifs sur le poids peuvent être préjudiciable à la santé d’un adolescent.

«Les mères qui parlent de leurs propres corps et poids peuvent par inadvertance encourager leurs enfants à ressentir de l’insatisfaction par rapport à leur corps, ce que nous voyons dans la moitié des adolescentes et un quart des garçons», a noté Golden. Ce type d’insatisfaction est associé à des niveaux d’activité physique plus faibles et à l’utilisation de vomissements, de laxatifs et de diurétiques pour contrôler le poids. Les familles devraient manger des repas réguliers ensemble, suggèrent les chercheurs, ajoutant que manger des repas en famille est susceptible d’empêcher les problèmes de poids, Publié en ligne dans la revue Pediatrics.

Pexels

Qu’en pensez vous ? Avez vous eu ce genre de problème avec l’alimentation de vos enfants ? Faite nous part de votre expérience en commentaires, et n’oubliez pas de partager !

What's Your Reaction?
Grrr Grrr
0
Grrr
Sympa Sympa
0
Sympa
XD XD
0
XD
J'adore J'adore
1
J'adore
Wouah Wouah
1
Wouah

Laisser un commentaire

Prévenir l’obésité et les troubles de l’alimentation chez un adolescent, c’est possible !

Se connecter

Vous n'avez pas encore votre compte?
S´enregistrer

Redéfinir votre mot de passe

Retourner à la page de
Se connecter

S´enregistrer

Captcha!
Retourner à la page de
Se connecter