Réduire le taux d’alcool dans la bière pourrait sauver des vies !


L’alcool représente des décès et des incapacités significatifs dans le monde entier. Parmi les 20-39 ans, près d’un quart des décès peuvent être attribués à l’alcool, selon l’Organisation mondiale de la Santé.

« L’idée est qu’une petite réduction de l’alcool – comme la bière avec une teneur en éthanol de quatre pour cent contre six pour cent – réduirait la consommation d’alcool par buveur, même si la même quantité globale de boissons est consommée », a déclaré l’auteur principal Jurgen Rehm du Centre Pour la toxicomanie et la santé mentale (CAMH) à Toronto, Canada.

Pexels

Une diminution de l’éthanol, l’ingrédient le plus nocif dans les boissons alcoolisées, devrait conduire à une baisse des taux d’alcoolémie chez les buveurs. Et cela pourrait réduire les dommages immédiats tels que les blessures ou les accidents, ainsi que les maladies chroniques liées à l’alcool qui se développent au fil du temps, comme la cirrhose du foie ou le cancer.

Une préoccupation principale, cependant, est que les buveurs remarqueraient la différence dans la teneur en alcool, et consommeraient plus pour compenser ou passer à d’autres boissons avec plus d’alcool.

Ainsi, les chercheurs ont travaillé sur  des études et des examens sur tous ces points.

Les chercheurs ont constaté que de telles préoccupations autour des comportements des buveurs ne sont pas justifiées.

« Nous savons par expérience que les consommateurs ne peuvent pas faire la distinction entre les bières de différentes forces », a déclaré Rehm.

Pexels

Dans une étude établie sur trois fêtes de fraternités universitaires, le montant des fêtards habitués, ne différait pas avec des boissons plus faibles en alcool que d’autres.

Dans une autre étude, les participants ont reçu une bière de faible, et de forte intensité à deux occasions différentes, et la plupart n’ont pas déclaré avoir senti de différence dans leur façon de se sentir après ces séances.

Dans les deux études, les participants avaient une concentration significativement plus faible d’alcool dans le sang avec des boissons à faible teneur en alcool.

L’examen a été publié dans la revue Lancet Gastroenterology & Hepatology.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le avec vos amis !

What's Your Reaction?
Grrr Grrr
0
Grrr
Sympa Sympa
0
Sympa
XD XD
1
XD
J'adore J'adore
1
J'adore
Wouah Wouah
2
Wouah

Laisser un commentaire

Réduire le taux d’alcool dans la bière pourrait sauver des vies !

Se connecter

Vous n'avez pas encore votre compte?
S´enregistrer

Redéfinir votre mot de passe

Retourner à la page de
Se connecter

S´enregistrer

Captcha!
Retourner à la page de
Se connecter